Bougie auriculaire

De Psiram
Ohrkerze.jpg

On désigne par Bougie auriculaire, bougie d'oreille, chandelle auriculaire (au Canada), ou encore bougie Hopi des produits ésotériques de médecine alternative pour le nettoyage des oreilles dont le mode d'action médical et physique est incompréhensible.

Les bougies Hopi sont attribuées à la tribu indienne Hopi. Il n'y a cependant aucune preuve que les Hopis ou d'autres tribus indiennes aient jamais utilisé de telles bougies.[1]

L'utilisation des bougies auriculaires

Les bougies auriculaires, de forme tubulaire et parfois légèrement conique, font environ 20 cm de long, leur diamètre est à peu près celui d'un crayon et sont creuses intérieurement. Elles sont constituées de cire ou de paraffine et contiennent souvent des herbes ou des huiles essentielles. On doit mettre l'une des extrémités dans une oreille, allumer l'autre extrémité de la bougie et nettoyer ainsi l'oreille. Les vendeurs affirment que grâce à la combustion de la bougie auriculaire il se produit un «effet de cheminée» et qu'ainsi se créé à l'extrémité inférieure de la bougie une dépression, c'est à dire un pression moindre, ce qui provoquerait une aspiration et donc un effet supposé de nettoyage. Selon le fabricant de bougies Hopi, il y aurait aussi en même temps une régulation de la pression derrière le tympan dans l'oreille moyenne et même dans les sinus, qui stimulerait une éventuelle production de sécrétion avec des conséquences positives pour les patients traités. Le tympan isole cependant l'oreille moyenne du conduit auditif extérieur, un transport de gaz ou de sécrétions est par conséquent médicalement impossible avec un tympan intact. Du point de vue physique aussi, l' "effet cheminée" postulé n'est pas plausible puisqu'une supposée légère dépression ne suffit pas à elle seule à transporter vers l'extérieur les dépôts, qui, en outre, ne sont pas caractérisés de manière plus précise.

Les études scientifiques sur la bougie auriculaire

Il n'existe pas de preuves de l'efficacité de la bougie auriculaire et leur utilisation présente des risques pour la santé[2]. Par conséquent, les bougies auriculaires ne sont pas utilisées dans la médecine scientifique[3]

Des publications scientifiques[3][2] sont arrivés à la conclusion qu'au cours d'un traitement de bougie auriculaire aucune pression tympanométrique n'était mesurable dans le conduit auditif extérieur. Le cérumen n'était pas enlevé du conduit auditif de façon visible à cette occasion si bien qu'un effet nettoyant des bougies auriculaire n'est pas scientifiquement accepté.

Les complications

Les médecins ORL mettent en garde contre les bougies auriculaires car, lors de leur insertion dans le conduit auditif, cela peut conduire à des blessures graves. Chez huit patients examinés, on a trouvé, après l'utilisation, des particules de cire dans le conduit auditif. Les médecins ORL mettent en garde contre le danger de brûlure du tympan par des gouttes de cire chaude[4][5][6].

Une interrogation de 122 spécialistes ORL a révélé que 21 patients - nombre total de patients inconnus - ont dû être traités médicalement après l'utilisation d'une bougie auriculaire. A cette occasion, des brûlures ont été diagnostiqués dans 13 cas. Dans sept cas, il s'est produit une occlusion du conduit auditif externe par des écoulements de cire, dans 6 cas des pertes d'audition temporaires, dans 3 cas des otites externes et même dans un cas une perforation du tympan. Les auteurs de ces études concluent que les bougies d'oreille sont inappropriées pour le nettoyage du conduit auditif externe et mettent en garde contre le risque de blessure[7]. Les auteurs d'une revue systématique effectuée au Canada en 2007 attirent l'attention sur le fait qu'il n'y a pas de confirmation scientifique pour les effets imputés aux bougies auriculaires et que leur utilisation présente des risques importants. Les médecins généralistes doivent déconseiller à leurs patients l'utilisation des bougies auriculaires[7].

La FDA met en garde les consommateurs contre les bougies auriculaires

Les autorités américaines chargées du contrôle de la santé publique ont mis en garde les consommateurs contre des bougies d'oreille dans un communiqué du 18 février 2010[8]. En raison des risques et dangers connus et de l'absence de preuves d'effets positifs sur la santé, les autorités publiques ont déconseillé leur utilisation et ont informé que la FDA et l'autorité publique de santé canadienne 'Health Canada' ont décidé de lutter ensemble contre les fabricants avec des communiqués d'avertissement, des interdictions d'importation et des saisies. Des fournisseurs auraient même émis des allégations selon lesquelles les bougies auriculaires purifierait le sang nettoie, renforcerait le cerveau ou guérirait le cancer.

Bougies corporelles

Maintenant, il y a aussi sur le marché desbougies corporelles qui sont posées sur les soi-disant chakras ou d'autres points de réflexe supposés. Par cette méthode, le "flux d'énergie" serait stimulé et les blocages intérieurs seraient éliminés. En outre, le corps serait ainsi désintoxiqué.

Les bougies sont faites de tissu de lin roulé et de cire d'abeille qui est enrichie avec de la poudre de plantes et des huiles éthériques[9]. Les fournisseurs utilisent en tant qu'argument publicitaire l'affirmation que ces bougies auraient été déjà utilisées par les Indiens d'Hopi vivant en Amérique depuis des temps immémoriaux. Mais c'est inventé de toutes pièces.

Déjà en mars 1995, le deuxième président du Hopi Tribal Council, Wayne Taylor jr. avait démenti que les Hopi utilisent ces bougies. Bien au contraire, l'utilisation de bougies auriculaire à des fins rituelles ne provient pas de la culture Hopi et n'est pas non plus pratiquée aujourd'hui chez les Hopis. Taylor défendit expressément d'associer son ethnie avec les bougies auriculaires.

Liens externes

Références

  1. http://www.newagefraud.org/smf/index.php?topic=159.0
  2. 2,0 et 2,1 [1] Ernst E: Ear candles: a triumph of ignorance over science, J Laryngol Otol. 2004 Jan;118(1):1-2
    Abstract (traduction): Les bougies auriculaires sont des tubes creux revêtus de cire qui sont insérés dans les oreilles des patients, puis allumés à l'extrémité. Le procédé est utilisé en tant que thérapie complémentaire pour un large éventail de pathologies. Une évaluation critique des faits montre que son mode d'action est invraisemblable et manifestement erroné. Il n'y a aucune donnée suggérant que ce soit efficace pour une quelconque pathologie. En outre, des bougies auriculaires ont été associées à des blessures aux oreilles. La conclusion incontournable est que les bougies auriculaires sont plus nuisibles que bénéfiques. Leur usage doit être découragé.
  3. 3,0 et 3,1 [2] Seely DR, Quigley SM, Langman AW, Ear candles--efficacy and safety, Laryngoscope. 1996 Oct;106(10):1226-9
    Les bougies d'oreilles - efficacité et de sécurité.
    Abstract (traduction): Les bougies d'oreilles sont un traitement populaire et peu coûteux de santé alternative préconisée pour l'enlèvement du cérumen. Une bougie creuse est brûlée avec une extrémité dans le conduit de l'oreille dans l'intention de créer une dépression et extraire le cérumen de l'oreille. Si c'est efficace, des économies importantes pourraient résulter de l'utilisation des bougies d'oreille. Cette étude évalue l'efficacité et l'innocuité de cette méthode alternative pour la gestion du cérumen. Des mesures tympanométriques dans un modèle de conduit auditif ont démontré que les bougies d'oreille ne produisent pas de dépression. Un essai clinique limité (huit oreilles) n'a montré aucun enlèvement de cérumen du conduit auditif externe. De la cire de bougie était en fait déposée dans certains. Une enquête auprès de 122 otorhinolaryngologistes a recensé 21 bléssures de l'oreille résultant de l'utilisation de bougies auriculaires. Les bougies auriculaires ne présentent aucun avantage dans la gestion du cérumen et peuvent entraîner des blessures graves.
  4. http://www.audiologyonline.com/articles/article_detail.asp?article_id=1501
  5. http://canadiensensante.gc.ca/drugs-products-medicaments-produits/buying-using-achat-utilisation/medical-procedures-medicales/ear-oreille-fra.php?_ga=1.43239907.798504758.1478267233 Cônage d'oreille
    Le cônage d'oreille est une pratique non traditionnelle qui, selon la croyance, peut guérir plusieurs problèmes de santé, comme l'excès de cérumen, les maux d'oreille et les sinusites. Toutefois, les bienfaits de ce vieux remède maison ne sont pas prouvés et ce dernier peut causer de graves blessures.
    Description du cônage d'oreille
    Une chandelle auriculaire est un cône creux et étroit qu'on a trempé dans de la cire d'abeille ou de la paraffine et qu'on a laissé durcir. Pendant le traitement, la personne s'allonge sur le côté et une autre personne introduit la pointe du cône dans son oreille. On met ensuite le feu au sommet du cône et on le laisse brûler pendant quelques minutes.
    Idées fausses
    Certains croient que le cônage d'oreille produit de la chaleur et un effet de succion dans le but d'extraire le cérumen du conduit auditif. D'autres pensent qu'il peut guérir toutes sortes d'affections, y compris celles qui suivent :
    les maux d'oreille
    les sinusites
    la douleur des sinus
    le vertige (les étourdissements)
    le cancer
    Les faits
    Les études n'ont pas permis d'établir les effets avantageux de l'utilisation des chandelles auriculaires sur la santé. Elles ont même prouvé que la chaleur et l'effet de succion ressentis au niveau du conduit auditif étaient négligeables. Pire, les chandelles auriculaires peuvent causer de graves blessures.
    Risques pour la santé
    L'utilisation des chandelles auriculaires est en cause dans plusieurs cas de blessures à l'oreille survenus au Canada. Voici quelques‑uns des risques les plus communs :
    objets à proximité qui s'enflamment
    brûlures graves
    blessures causées lorsque la cire chaude coule dans les oreilles, sur la peau ou sur les cheveux
    blocage du conduit auditif par la cire
    perforation du tympan
    perte auditive temporaire
    Le saviez-vous?Il est illégal de vendre ou d'importer des chandelles auriculaires à des fins médicales au Canada et aux États-Unis.
    Réduisez vos risques
    Évitez le cônage d'oreille. C'est une pratique dangereuse qui n'a aucun effet avantageux sur la santé d'établi.
    Consultez un professionnel de la santé en cas d'excès de cérumen ou d'un autre problème d'oreille. On doit se renseigner sur les moyens sûrs et efficaces de se nettoyer les oreilles et de traiter tout autre problème
  6. http://healthycanadians.gc.ca/drugs-products-medicaments-produits/buying-using-achat-utilisation/medical-procedures-medicales/ear-oreille-eng.php L'article "Ear candling" est la version originale en anglais de l'article en français "Cônage d'oreille", tous deux publiés par les autorités de santé canadiennes
  7. 7,0 et 7,1 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2231549/?tool=pubmed Ear candling Should general practitioners recommend it? J. Rafferty, MB CHB, A. Tsikoudas, FRCS DLO, and B.C. Davis, FRCS ED. Can Fam Physician. 2007 Dec; 53(12): 2121–2122. PMCID: PMC2231549
  8. Don't Get Burned: Stay Away From Ear Candles, FDA consumer warning, 18. Februar 2010, [3]
  9. https://www.psiram.science/de/index.php/%C3%84therische_%C3%96le (allemand)